MY-SERIOUS-GAME COPYRIGHT 2017. TOUS DROITS RESERVES.

La techno-pédagogie innovante

Pour bien démarrer votre projet

A partir de votre besoin nous déterminons les compétences à acquérir et définissons les résultats à atteindre. Puis, nous les traduisons en objectifs pédagogiques. Enfin, nous élaborons le contenu et les méthodes adaptées au public, à la durée, aux moyens techniques et financiers. Concrètement, nous nous concentrons sur la création de votre solution et non de solutions transverses, génériques et généralistes.

Nos technopédagogues mettront en dessin vos savoirs et savoir-faire en s’appuyant sur de nombreuses méthodes, telles que : le storylelling, le transmédia storytelling, la scénarisation dynamique, les simulations...

Storytelling, transmedia storytelling, socio-constructivisme...Mais de quoi parle t'on ?

  • Storytelling : c'est littéralement le fait de raconter une histoire à des fins de communication. Le storytelling consiste donc à utiliser une histoire plutôt qu’à mettre classiquement en avant des arguments. Cette technique permet notamment de capter l’attention et de susciter l’émotion. Le fait de raconter une histoire à une personne active des zones bien particulières du cerveau qui permettent à cette personne de se projeter dans l’histoire à travers un vécu passé, renforçant ainsi le ressenti des émotions, la mémorisation du message et son impact !

  • Transmedia storytelling : c’est une forme de narration qui se caractérise par l’utilisation combinée de plusieurs médias pour développer un univers. Grâce à leur spécificité d’usage et leur capacité technologique, chaque support employé (TV, Internet, mobile, radio, édition, tablette, événement, jeu vidéo, etc. ) développe un contenu narratif différent offrant au public un regard nouveau et complémentaire sur l’univers et l’histoire. Les différents éléments qui composent cet univers peuvent être explorés et compris indépendamment les uns des autres : il s’agit de points d’entrée multiples et optionnels dans l’histoire.

  • Socio-constructivisme : c'est l'élève qui apprend et personne ne peut le faire à sa place. Et cependant, il peut difficilement trouver seul toutes les données nécessaires à tout changement de conceptions. La construction d'un savoir bien que personnelle s'effectue également dans un cadre social. Les informations sont en lien avec le milieu social, le contexte et proviennent à la fois de ce que l'on pense et de ce que les autres apportent comme interactions.
    Les avantages : l’erreur est source d’apprentissage et le socio-constructivisme respecte le rythme d’apprentissage.

Top